"Tarantella Qui" l'année des 20 ans!

unnamed (2).jpg

Il y a 50 ans, des hommes, des femmes quittaient l’Italie. Une Italie réunie par Garibaldi mais où les régions gardaient bien au chaud leur culture et leurs habitudes. C’est avec leur région respective qu’ils arrivèrent ici : le pain noir des mines les attendait…

Lorsqu’ils remontaient à la lumière, c’est dans leur culture qu’ils se retrouvaient. Ainsi donc, même à l’étranger, ces femmes, ces hommes, gardèrent leur identité, tissant ainsi, telle la tarentule, une toile culturelle « TARANTELLA QUI » - « LA TARENTELLE ICI ».

Le Centre Culturel de Seraing a voulu les réunir ; toutes régions, toutes obédiences confondues. Pendant un mois, les voir chanter, les voir danser, goûter le vin, la grappa, le saucisson et les fromages, voir leur pays couché sur toiles ou modelé dans la pierre, les écouter parler, remonter leur histoire et se retrouver tous ensemble.

Dans sa volonté de bâtir, le Centre Culturel a décidé d’être l’axe moteur, initiateur de projets et rassembleur d’initiatives, de volontés, de dynamiques… travailler avec nos associations. 

C’est dans cet esprit qu’est née « Tarantella Qui » en 1998.

Nous avons sollicité les associations italiennes, elles ont répondu à notre invitation en suggérant et/ou apportant des propositions concrètes. Ce projet volontaire, il s’agissait d’une première expérience dans le milieu associatif italien, a pour but d’insuffler esprit de convivialité, de rencontre et de décloisonnement au travers d’actions pluriculturelles et pluridisciplinaires. Une réflexion, un partage.  

Associations partenaires pour la première édition en 1998. 

unnamed (1).jpg

La Tarantella nous a permis de réunir des jeunes, des plus âgés, des belges, des italiens, des amateurs de cinéma, de théâtre, de poésie, tous confondus dans une réelle harmonie, dans un esprit de partage, de curiosité et de rencontre. La citoyenneté prend son sens, la démocratie s’ouvre à des valeurs d’égalité, de liberté et de respect de l’autre faisant aussi reculer les extrémistes…

Programme de la toute première Tarantella Qui en 1998.

unnamed.jpg

Cette manifestation nous a aussi permis d’asseoir la crédibilité du Centre Culturel aux yeux de la population, d’accréditer notre volonté d’ouverture et d’accueil à tous, toutes conditions confondues, par des prix plus que démocratiques et de nombreuses activités gratuites. Elle nous a permis en plus d’activer réellement des synergies dans un esprit de responsabilités réciproques et efficace à tout point de vue.

« Tarantella Qui », vitrine d’ici, est un projet citoyen, une envie fraternelle, un partage, des rencontres permettant de constater comme nous sommes proches, de faire la nique au racisme et à l’intolérance.

« Tarantella Qui » deviendrait peu à peu stérile si elle ne continuait d’être le véhicule de ce que vivent les immigrés : aussi en son sein coopératif, sont venues nous rejoindre les communautés turques, marocaines et congolaises. Comme disaient les mineurs unis : « Siamo Tutti Neri ».

 

 

Marie DUCHESNE

Je voulais quant à moi remercier :

* Monsieur Philippe Anciaux, directeur du centre culturel de Seraing en 1998

* tous les employés du centre culturel de Seraing, en particulier Diana Furia pour son aide apportée tout au long de ces 20 ans de Tarantella Qui, la coordination de tous les spectacles!

* les ingénieurs son et lumières!

* toutes les associations qui oeuvrent depuis 20 ans, en se réunissant une fois par mois et en proposant à chaque édition des innovations! 

Bravo à toutes ces chevilles ouvrières qui ont lancé les vrais fêtes italiennes , avec associations culturelles italiennes, gastronomie venue directement de l'Italie....loin des villages italiens que nous connaissons de nos jours...où tous les chalets vendent à 90 % la même chose, arrosticini, spritzz..... 

Antonio C.

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel