Les travaux avancent à grand pas à l'entrée de Seraing

 

Thomas Van Ass

 

La destruction du fameux "mur de Cockerill" est terminée. Depuis 150 ans, il bordait le côté gauche de la rue Cockerill et aucun Serésien n’a donc jamais pu voir de l’autre côté. Voyez ce que ça donne.

 

Il n’aura fallu que deux mois à la Spaque pour mettre à terre ce mur de 300 mètres de longueur. Il permet aujourd’hui de voir les fameux halls d’atelier mécanique de Cockerill.

Maintenant, la Spaque va s’attaquer au sol en béton et dépolluer les terres avant de permettre l’élargissement de la rue Cockerill (qui en a bien besoin!) et la réalisation d’un centre commercial baptisé "Gastronomia" et consacré à l’alimentation biologique et au slow food.

 

Les commentaires sont fermés.