Seraing: il lance des fleurs à une dame… mais avec le pot en terre

Un quinquagénaire liégeois risque 150 heures de travail ou 2 ans de prison ferme pour avoir jeté, des fleurs et leur jardinière sur une femme qui a été lourdement blessée à l'épaule. L'homme est un récidiviste.

Un homme de 55 ans a répondu mardi devant le tribunal correctionnel de Liège de faits de coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité. Lors d'une dispute entre propriétaire et locataire, le prévenu avait lancé un pot de fleurs sur sa rivale, lourdement blessée à l'épaule.

 La police était présente

Les faits s'étaient déroulés le 9 avril 2009 à Seraing. Le prévenu était locataire d'une maison et était en conflit avec les propriétaires. La police était présente sur place pour tenter de régler le différend. Mais alors qu'une dame, propriétaire des lieux, faisait une photo depuis le bord de la propriété, le prévenu s'était attaqué à elle.

 Les fleurs et la jardinière

Devant le tribunal, il a minimisé les faits et a prétendu qu'il avait lui-même fait l'objet d'une agression. "Vous avez ensuite lancé des fleurs à cette dame. Mais vous êtes surtout poursuivi parce que ces fleurs étaient plantées dans une jardinière en terre cuite et parce que la dame l'a reçue sur l'épaule gauche", a précisé au prévenu la présidente Cabus.

 Récidiviste

Les policiers ont assisté à cette scène mais l'homme a prétendu qu'ils n'ont pas été objectifs dans leur déposition. En état de récidive, le prévenu ne peut plus bénéficier de mesure de faveur. Le parquet a requis contre lui une peine de 150 heures de travail ou 2 ans de prison ferme.

Les commentaires sont fermés.