Attention! Grève des bus au départ de Jemeppe, Robermont, ce jeudi!

Réseau très perturbé ce jeudi 28 novembre

Le réseau du TEC Liège-Verviers est très perturbé ce jeudi 28 novembre en raison d'une grève sauvage.

La situation à 7h00 est la suivante :
Aucun bus n'est sorti des dépôts de Robermont, Jemeppe, Rocourt, Oreye, Omal, Bassenge, Warzée, Verlaine et Wanze.
A Eupen et à Stembert, tous les bus circulent normalement.
Nous attendons des nouvelles des autres dépôts.

La situation ne devrait plus évoluer; nous invitons notre clientèle à consulter régulièrement cette page afin d'obtenir les derniers renseignements sur l'état de la situation.

Profondément choquée par cette grève sauvage, la Direction du TEC Liège-Verviers présente ses excuses à la clientèle pour les désagréments occasionnés.

Source : Infotec

Aucun bus n'est sorti des dépôts de Robermont, Jemeppe, Bassenge, Omal, Oreye et Rocourt ce jeudi matin. La grève surprise des travailleurs du TEC Liège-Verviers perturbe fortement le réseau. Les bus des dépôts d'Eupen et de Verviers circulent actuellement normalement.

La direction du TEC Liège-Verviers confirme dans un communiqué que la circulation des bus est "extrêmement problématique" jeudi. Six dépôts sur 8 (Robermont, Jemeppe, Bassenge, Omal, Oreye et Rocourt) sont bloqués par des piquets de grève. Aucun problème n'est pour l'instant rencontré au départ de Verviers et Eupen.

Il s'agit d'un mouvement surprise, sans préavis, qui aurait été décidé par les travailleurs à la suite d'un "coup de canif de la direction dans le contrat d'amélioration du dialogue social", selon la CGSLB. Depuis plusieurs années, pour protester contre le manque de suivi des réunions de concertation locales, les syndicats déviaient de leur propre chef les lignes ou les arrêts problématiques pour éviter les points noirs du réseau.

Un type d'action "sans désagrément pour les usagers" selon la CGSLB, mais qui aurait été considéré lundi comme une faute grave par la direction. Mercredi, des agents ayant pratiqué ces déviations ont été convoqués pour s'expliquer. Les travailleurs ont décidé dans le foulée de partir en grève.

L'action est soutenue pour le moment par le CGSLB. La FGTB devrait suive le mouvement. Le syndicat libéral juge toutefois que la grève est "prématurée" et regrette qu'elle n'ait pas été précédée d'un "vrai dialogue social".

La direction se dit quant à elle "profondément choquée" par cette grève non-préavisée et présente ses excuses à la clientèle.

Belga

 

Les commentaires sont fermés.