• Eclaircissement sur le port du masque à Seraing...

    Voici la situation à ce mercredi 29 juillet, vu les rebondissements à tout moment.....

    Plusieurs communes liégeoises ont envisagé d’imposer le masque sur l’ensemble de leur territoire, suite au durcissement des mesures de lutte contre la propagation du Covid-19 annoncées par la Première ministre à l’issue du conseil national de sécurité. Seraing et Chaudfontaine sont mêmes passées à l’acte. Avant d’être forcées de faire marche arrière par les services du gouverneur.

    Francis Bekaert, le bourgmestre de Seraing, a annoncé sur les réseaux sociaux sa décision d’imposer dorénavant le masque sur l’ensemble du territoire sérésien. Mais l’arrêté de police n’était toujours pas signé ! Ni par le bourgmestre Francis Bekaert, ni par la bourgmestre faisant fonction Déborah Géradon. Pour les communes qui voudraient imposer le port du masque, un arrêté ministériel impose une concertation avec le gouverneur, ainsi qu’avec le service régional de santé, en l’occurrence l’Aviq.

    Donc à ce jour, les personnes qui se rendront sur les marchés, dans les cimetières, les parkings privés ou publics aménagés, les plaines et aires de jeux, les parcs publics et espaces verts (en ce compris la Mare aux Joncs), la rue de Marnix, les bâtiments publics (tant pour le personnel que pour les visiteurs) de la Ville de Seraing devront obligatoirement porter un masque, sous peine de recevoir une amende.

    Les autorités locales imposent également le port du masque dans les rues commerçantes du territoire:

    place du Pairay (jusqu’à la jonction de la rue Lahaut),

    rue Chapuis (de la rue du Pairay jusqu’au 111 de la rue Chapuis),

    rue de la Baume (de la rue du Pairay au numéro 35 de la rue de la Baume),

    Esplanade du Pont,

    rue du Pont,

    rue Grand Vinâve,

    place des Quatre Grands,

    rue Wettinck,

    rue Baivy (entre les rues des Mineurs et de la Station),

    rue Nihar,

    rue de la Station,

    Avenue Leman (entre les rues de la Station et d’Ordange),

    rue Sualem,

    place Merlot,

    rue de Tavier,

    rue de Plainevaux,

    rue de Rotheux (jusqu’à l’Avenue du Progrès),

    rue Lemonier (entre les rues de Rocheux et des Villas),

    rue de Rotheux (entre les rues Egmont et le numéro 110 de la rue de Rotheux),

    rue de Tilff (entre les rues du Condroz et du Midi),

    Esplanade de l’Avenir,

    rue Cockerill,

    rue Janson,

    rue Ferrer (de la rue Janson à la rue Peetermans).

    Sources : https://www.lameuse.be/610554/article/2020-07-29/port-du-masque-obligatoire-panique-bord-dans-plusieurs-communes-liegeoises

    https://www.seraing.be/la-ville-de-seraing-impose-le-port-du-masque-dans-plusieurs-espaces-du-territoire/

     

    Fomat-couverture-site-web-2-300x114.png

     

  • Vidéo!« Jérusalema » de Master KG ! Le tube de l’été 2020 boudé par les radios et médias belges ?

    Et vous connaissez vous cette chanson et la danse de ce tube ? Vous trouverez ci-dessous la vidéo officielle ainsi que une des vidéos de la danse!

    Alors que la chanson cartonne et que les chorégraphies dansées (danse de ligne ou « balli di gruppo ») par des milliers d’internautes inondent la toile et les réseaux sociaux, la chanson est ignorée par les médias belges alors que rien que la vidéo originale compte à ce jour plus de 55 millions de vue! Et ne comptons pas toutes les vidéos postées par des milliers de personnes sur Youtube, Facebook, Twitter…comptabilisant des dizaines de millions de vue rien que pour la chorégraphie (danse de ligne).

    La carrière musicale de Master KG a commencé lorsqu'il a pris contact avec DJ Maebela et qu'ils ont commencé à expérimenter de la musique électronique. Il disposait déjà d'un arsenal complet d'instruments et de compétences pour fabriquer des rythmes.

    En 2016, plus aguerrit, il sort son premier single " Situation ". Après avoir signé sur son label actuel, Open Mic Productions, Master KG sort son premier album " Skeleton Move " en 2018.

    Master KG a collaboré avec un certain nombre d'artistes, dont Zanda Zakuza, Makhadzi et Nomcebo. Il chante dans sa langue locale, le khelovedu, une langue parlée par le peuple Lovedu. Master KG s'est produit dans un certain nombre d'autres pays, dont la Zambie.

    En octobre 2019, Master KG sort de son album "Jerusalema" un autre titre appelé " Jerusalem ". Il met en vedette la chanteuse Nomcebo Zikode sur cette chanson groovy.

    hqdefault.jpg

    Voici la choré ! A vous d'essayer!

  • Dans votre journal "La Meuse" édition Liège de ce mardi!

    •  

    Le fleuriste sérésien Stéphane Altmann, 42 ans, ne sait plus qui implorer afin de pouvoir travailler tranquillement et sereinement. Avec 32 vols par effraction subis en près de sept mois et 15.000 euros de préjudice, la situation devient insoutenable et financièrement et nerveusement. Récit d’un calvaire de sept mois.

    Stéphane Altmann, 42 ans, est fleuriste dans le quartier du Molinay à Seraing. Il fait tourner la boutique « A fleur de soi » et le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’il est à fleur de peau. Et on comprend pourquoi.

    B9724123752Z.1_20200727185333_000+GKKGD7V49.1-0.jpg

    high_d-20200727-GH5RKM.jpg

  • Des mesures supplémentaires pour renforcer la double stratégie de lutte contre le rebond du Coronavirus

    Le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni suite à l’évolution de la situation épidémiologique qui est, comme toujours, suivie en continu. Sur base des nouvelles informations sanitaires, un nouveau rapport a été demandé ce weekend au Celeval. Sur base de ce rapport, il a été décidé de renforcer la stratégie à deux volets – national et local – mise en place la semaine dernière pour faire face à la résurgence du virus.

    A ce titre, à partir du mercredi 29 juillet et pendant au moins quatre semaines (jusque fin août), il a été décidé que :

    • Jusqu’à présent, la bulle sociale de chaque individu se limitait à 15 personnes par semaine. A partir de mercredi, elle passera à 5 personnes, toujours les mêmes, pour les quatre prochaines semaines – et ce, pour un foyer tout entier et non plus par personne. Les enfants de moins de 12 ans ne comptent pas dans ces 5 personnes. Ces 5 personnes sont des gens en plus du foyer avec qui des contacts rapprochés ont lieu, c’est-à-dire des contacts pendant lesquels les distances de sécurité ne sont pas toujours assurées.
    • Les rassemblements non-encadrés comme les réunions de famille ou entre amis seront limitées à un maximum de 10 personnes (enfant de moins de 12 ans non-compris). Cette limite s’applique également aux réceptions et aux banquets.
    • Pour les événements encadrés et régis par des protocoles, les bourgmestres ont la charge de réévaluer de façon scrupuleuse les activités qu’ils organisent ou qu’ils ont déjà autorisés sur leur territoire, eu égard à l’évolution épidémiologique. De toute manière, les événements attirant un large public seront strictement limités à un maximum 100 personnes en intérieur et 200 personnes en extérieur avec le port du masque obligatoire. Ce nombre maximal ne peut être atteint qu’à la condition du respect strict des règles de sécurité et des protocoles.
    • Le télétravail est fortement recommandé quand c’est possible afin d’éviter trop de contact entre collègues.
    • Les règles précédemment en vigueur dans les magasins, à savoir le fait de faire ses courses seul (ou accompagné d’un mineur vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d’une assistance) pour une durée de 30 minutes (sauf en cas de rendez-vous) sont rétablies.
    • Afin d’éviter certaines affluences dans des endroits très fréquentés du pays, la mesure qui visait à accorder des trajets en train gratuits aux citoyens sera reportée en septembre.
    • Le tracing sera accentué dans certaines situations spécifiques où le risque d’épidémie est plus élevé car les individus sont « activement présents », c’est-à-dire en mouvement. Dans ces endroits, des informations de contact seront également demandées, comme dans les centres de bien-être et les cours de sport. Une liste complète des lieux concernés sera publiée dans le décret ministériel. A cet égard, ils seront soumis aux mêmes obligations que le secteur de l’Horeca.

    Approche locale

    Le Conseil national de Sécurité insiste pour que les autorités locales prennent des mesures fermes dans leur commune si la situation épidémiologique se détériore. Ils reçoivent les données épidémiologiques des autorités régionales et disposent de toute la possibilité d’intervenir si la situation l’exige.

    1400_788.jpg

  • La Ville de Seraing impose le port du masque dans plusieurs espaces du territoire (24/7/2020)

    A la date du 24 juillet 2020, à la suite de la dernière réunion du Conseil National de Sécurité, la Ville de Seraing a décidé de prendre des mesures locales pour limiter la propagation du coronavirus.

    Le Conseil National de Sécurité (CNS) s’est réuni ce jeudi 23 juillet afin de prendre de nouvelles mesures pour limiter le nombre de contaminations et ainsi éviter une aggravation de la situation sanitaire.

    A la suite de cette importante réunion, le collège de police de la Ville de Seraing s’est rassemblé ce vendredi matin pour prendre des dispositions locales.

    En parallèle aux nouvelles règles établies par le CNS, la Ville de Seraing, sous l’impulsion de son Bourgmestre, Francis Bekaert, et en parfaite collaboration avec son collège communal et de police, a rédigé un arrêté de police visant à imposer le port du masque dans certains espaces sérésiens.

    A partir de ce samedi 25 juillet, les personnes qui se rendront sur les marchés, dans les cimetières, les parkings privés ou publics aménagés, les plaines et aires de jeux, les parcs publics et espaces verts (en ce compris la Mare aux Joncs), la rue de Marnix, les bâtiments publics (tant pour le personnel que pour les visiteurs) de la Ville de Seraing devront obligatoirement porter un masque, sous peine de recevoir une amende.

    Les autorités locales imposent également le port du masque dans les rues commerçantes du territoire: place du Pairay (jusqu’à la jonction de la rue Lahaut), rue Chapuis (de la rue du Pairay jusqu’au 111 de la rue Chapuis), rue de la Baume (de la rue du Pairay au numéro 35 de la rue de la Baume), Esplanade du Pont, rue du Pont, rue Grand Vinâve, place des Quatre Grands, rue Wettinck, rue Baivy (entre les rues des Mineurs et de la Station), rue Nihar, rue de la Station, Avenue Leman (entre les rues de la Station et d’Ordange), rue Sualem, place Merlot, rue de Tavier, rue de Plainevaux, rue de Rotheux (jusqu’à l’Avenue du Progrès), rue Lemonier (entre les rues de Rocheux et des Villas), rue de Rotheux (entre les rues Egmont et le numéro 110 de la rue de Rotheux), rue de Tilff (entre les rues du Condroz et du Midi), Esplanade de l’Avenir, rue Cockerill, rue Janson, rue Ferrer (de la rue Janson à la rue Peetermans).

    En plus de ces nouvelles mesures, les contrôles de police sur la zone seront également renforcés.

    Par ailleurs, la situation continuera d’être évaluée en fonction de son évolution. Les autorités locales se réuniront donc régulièrement afin d’analyser le règlement mis en place et de l’adapter si besoin est.

    Pour l’heure, la Ville de Seraing appelle à la vigilance et compte sur les citoyens pour respecter scrupuleusement ces nouvelles règles. Il en va de la santé de tous!

    1400_788.jpg

     

     

  • Nouvelles mesures à partir du 29 juillet 2020.

    La bulle de contact passe de 15 à 5 personnes à partir du 29 juillet 2020.

    Télétravail fortement recommandé

    Maximum de 30 minutes dans les magasins pour les courses (une seule personne) .

     

     

    CNS du 27/7/2020.

    5f1ece5bd8ad586219695e4e.jpg

     

     

  • Approche nationale et locale pour freiner le rebond de l’épidémie du Coronavirus

    Communiqué de la Première Ministre, Sophie Wilmès

    Le Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni ce 23 juillet afin d’une part, de faire le point sur la situation sanitaire et d’autre part, de prendre les mesures qui s’imposent au vu de cette situation.

    Compte tenu des indicateurs épidémiologiques, il a été décidé de ne pas activer la phase 5 du déconfinement. Les limites maximum de personnes pour les réceptions et les événements avec public resteront donc les mêmes. En ce qui concerne les foires et salons, une reprise des activités est envisagée pour le 1er septembre, sous strictes conditions et en fonction de l’évolution de l’épidémie.

    Le CNS a pris une série de mesures qui seront d’application sur l’ensemble du territoire dès ce samedi 25 juillet.

    En plus des obligations déjà en vigueur, le port du masque sera aussi obligatoire :

    - dans les marchés, brocantes et fêtes foraines ;

    - dans les rues commerçantes et tout endroit privé ou public à forte fréquentation tels que définis par les autorités locales ;

    - dans l’ensemble des bâtiments publics pour les parties accessibles au public ;

    - dans les établissements de l’HoReCa, sauf quand les personnes sont assises à leur table.

    Le port du masque reste fortement recommandé dans tous les autres cas, d’autant plus dans les situations où les distances de sécurité ne pourraient pas être respectées

    L’heure de fermeture des magasins de nuit sera avancée à 22 heures ;

    Il sera également demandé aux clients de l’Horeca de laisser un moyen de contact à l’établissement pour pouvoir être rapidement prévenus en cas de foyer épidémiologique. Ces informations seront supprimées après 14 jours et ne pourront pas être utilisées à d’autres fins que le contrôle de l’épidémie.

    De manière générale, il a été décidé que les contrôles seront renforcés.

    La situation épidémiologique étant disparate entre les différentes communes du pays, les autorités locales ont un rôle prépondérant à jouer.

    Celles-ci agissent dans le cadre de l’arrêté ministériel. Toutefois, elles peuvent envisager des mesures de précaution supplémentaires en concertation avec les Régions et les gouverneurs ; et ce, dans un souci de cohérence globale.

    Par contre, si des foyers épidémiologiques devaient apparaitre sur leur territoire, les autorités locales ont toute la latitude pour agir directement. Les Régions transmettent les informations sanitaires et mettent à disposition des Bourgmestres une feuille de route faite de mesures graduelles qui peuvent être activées au niveau communal, pouvant aller de la fermeture d’un seul établissement à la mise en place de confinements locaux. La communication visuelle et verbale des règles communales supplémentaires relève bien entendu des autorités locales. Elles doivent être soutenues dans leur démarche, dans un esprit de collaboration avec l’ensemble des niveaux de pouvoir.

    Enfin, il est indispensable de rappeler que les six « règles d’or » restent d’application, à savoir :

    Respectez les mesures d’hygiène ;

    Favorisez les activités en extérieur ;

    Restez vigilants vis-à-vis des personnes vulnérables ;

    Gardez une distance de sécurité (1m50) ;

    Limitez les contacts à 15 personnes par semaine ;

    Limitez les rassemblements à 15 personnes.

    En ce qui concerne la « bulle de 15 », il a été rappelé lors de la conférence de presse que cette règle devait être impérativement respectée afin de limiter la propagation rapide du virus. Chaque citoyen doit être capable d’énumérer toutes les personnes avec qui des contacts rapprochés ont eu lieu dans la semaine.

    1400_788.jpg

  • Liège - E40/A3 : Fermeture nocturne entre Alleur et Loncin pour pose de deux portiques de signalisation

    Comme précédemment annoncé, l’autoroute E40/A3 sera fermée une nuit la semaine prochaine entre les échangeurs d’Alleur et de Loncin dans les deux sens de circulation afin de procéder à la pose de la structure de deux portiques de signalisation qui surplomberont les voies de l’autoroute. Cette fermeture nocturne sera effective du mercredi 8 juillet, 23h, au jeudi 9 juillet, 3h. L’autoroute devra également être réduite à deux voies de circulation le mercredi 8 juillet de 21h à 23h et le jeudi 9 juillet de 3h à 5h.

    La déviation suivante sera mise en place pour le trafic de transit depuis Namur (E42/A15) et Bruxelles (E40/A3) vers Aachen (E40/A3) et inversement :

    • Déviation depuis l’A602 via l’échangeur n°38 « Grosses-Battes » pour reprendre la N30, la N90, puis l’E25/A25 afin de regagner l’E40/A3 à l’échangeur de Cheratte

    Une déviation sera également proposée pour le trafic local :

    • Depuis Namur (E42/A15) et Bruxelles (E40/A3) vers Aachen (E40/A3) : déviation depuis l’A602 via la sortie n°32 « Ans », puis la rue Jean Jaurès, la rue des Français, la rue d’Ans et la N20 (chaussée de Tongres), afin de regagner l’autoroute E40/A3 à l’échangeur n°33 « Rocourt »
    • Depuis Aachen (E40/A3) vers Namur (E42/A15) et Bruxelles (E40/A3) : déviation depuis la sortie n°32 « Alleur », la rue Haie Leruth, rue du Vicinal, rue de l’Arbre Courte Joie, rue des Français et rue Jean Jaurès pour regagner l’autoroute à l’échangeur n°32 « Ans »

     

     

    Les deux portiques placés lors de cette première nuit de fermeture seront ornés par la suite de panneaux de signalisation. Cette seconde opération sera également effectuée de nuit, pendant le mois d’août et nécessitera la fermeture de deux voies de circulation.

     

    POUR RAPPEL

     

    Cette pose de portique de signalisation s’inscrit dans le chantier de réhabilitation et de sécurisation qui s’est tenu de mars 2019 à juin 2020 entre Alleur et Loncin :

     

    • Réhabiliter cette portion de 2,6 kilomètres d’autoroute dans les deux sens et en profondeur (en ce compris la fondation) ;
    • Doter les deux sens de circulation d’une bande supplémentaire dans chaque sens (en supprimant la berme centrale). Cette voie s’avérait nécessaire suite à la présence de l’échangeur de Loncin et aux croisements de flux de trafic. Ce chantier a donc permis de mieux sécuriser cette zone qui est fréquentée quotidiennement en moyenne par plus de 100.000 véhicules pour les deux sens cumulés.
    • Compléter la bande d’arrêt d’urgence précédemment présente uniquement sur une partie du tronçon ;
    • Placer un nouvel éclairage LED et de nouveaux poteaux en berme latérale ;
    • Remplacer les panneaux acoustiques.

     

    Ce chantier représente un budget de près de 17 000 000 d’€ HTVA financé par la SOFICO. Ces travaux sont réalisés en collaboration avec le partenaire de la SOFICO : le SPW Mobilité et Infrastructures.

    téléchargemen1.png