• Un nouvel arrêté à respecter pour le port du masque à Seraing. Peine de prison de 8 à 14 jours pour le non-respect! Qu'on se le dise!

    Depuis le 1er octobre, de nouvelles mesures, en lien avec le port du masque sur le territoire sérésien, ont été définies par les autorités communales.

    A la suite des récentes décisions prises lors du dernier Conseil National de Sécurité, la Ville de Seraing a décidé de revoir les mesures qu’elle avait précédemment mises en place sur son territoire.

    Elle a ainsi choisi d’abroger son arrêté de police datant du 10 août 2020 et de faire dorénavant appliquer à ses citoyens l’arrêté de police rédigé par le Gouverneur de la Province de Liège.

    Celui-ci est à effet immédiat et restera d’application jusqu’au 31 octobre 2020 inclus.

    L’arrêté en vigueur fait référence à de nombreuses sections (abords des écoles, marchés en plein air, files d’attente, événements et bâtiments publics) où le port du masque est ou non obligatoire, et précise que « Toute personne à partir de l’âge de 12 ans est obligée de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu ou, lorsque cela n’est pas possible pour des raisons médicales, avec un écran facial dès lors qu’il est impossible de maintenir une distance de 1,5 mètre entre chaque personne, ainsi que dans les lieux et les conditions définis dans le présent arrêté ».

    Il souligne également le fait que le non-respect de cet arrêté est punissable d’une peine de prison de 8 à 14 jours ainsi que d’une amende pouvant aller de 26 à 200 euros ou d’une seule de ces peines, et d’ajouter que « Le maximum de la peine peut éventuellement être doublé si les contrevenants agissent en bandes. »

    En parallèle à ce nouvel arrêté, et compte tenu de la situation sanitaire actuelle, la Ville de Seraing demande aux citoyens de continuer à appliquer le plus strictement possible les gestes barrières ainsi que les règles de distanciation sociale.

    Prenez soin de vous et des autres!

    https://www.seraing.be/un-nouvel-arrete-a-respecter-pour-le-port-du-masque-a-seraing/?fbclid=IwAR02cSjJIDd3n0iPKDGDrnhOieqy9rHKRmm4_ivBGIHfgAQgMCn1Z5-Y5fs

    Fomat-couverture-site-web-2-300x114 (1).png

     

  • BE-Alert: Le Comité de concertation décide de mesures plus strictes et désigne un commissaire COVID-19

    Communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo

    Le gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées se sont aujourd'hui penchés sur la situation épidémiologique de la COVID-19. Le Comité de concertation a jugé la situation particulièrement sérieuse et a dès lors décidé de renforcer les mesures. Le Comité de concertation a par ailleurs désigné un commissaire COVID-19.

    Renforcement des mesures

    L'évolution actuelle de la pandémie est particulièrement préoccupante ; le nombre de contaminations, d'admissions à l'hôpital et de décès est en augmentation. Afin d'éviter un confinement général, le Comité de concertation, après avoir pris connaissance d'un avis de CELEVAL, a décidé de renforcer une série mesures.

    • Contacts rapprochés : limitation à maximum 3 contacts rapprochés par mois. Un contact rapproché est un contact avec une personne à moins d’1m50 sans masque.
    • Rassemblements privés à domicile : maximum 4 personnes, dans le respect des distances de sécurité ou avec port du masque si c’est impossible.
    • Cafés, cafétarias et autres endroits où l’on sert des boissons : maximum 4 personnes par table, à l’exception des personnes vivant sous le même toit.
    • Rassemblements non organisés à l’extérieur : maximum 4 personnes, sauf pour les personnes vivant sous le même toit.
    • Heure de fermeture des cafés : 23h00.
    • Efforts supplémentaires en matière de sensibilisation et de respect afin que ces mesures soient appliquées partout.
    • Le télétravail est fortement recommandé, plusieurs jours par semaine
    • Ces mesures constituent le « socle national ». Dans les provinces où la situation s’aggrave (sur la base du futur baromètre), le gouverneur doit proposer des mesures complémentaires, en concertation avec le ministre de l’Intérieur et le commissaire COVID-19. Ces mesures peuvent s’appliquer à l’ensemble de la province ou une partie de celle-ci.

    Le suivi strict de ces mesures est absolument nécessaire pour protéger nos soins de santé, pour maintenir les écoles ouvertes au maximum et pour protéger les personnes âgées et les personnes vulnérables. Si ces mesures ne sont pas suivies, des mesures encore plus strictes s’imposeront. Notre vie sociale sera encore plus réduite et notre économie sera gravement mise à mal. Le respect de ces mesures est notre responsabilité à tous.
    Ces mesures s'appliquent à l'ensemble du territoire à partir du vendredi 9 octobre jusqu’au 9 novembre inclus, après quoi elles seront soumises à évaluation.

    Plus d’information : https://centredecrise.be/fr/news/gestion-de-crise/le-comite-de-concertation-decide-de-mesures-plus-strictes-et-designe-un

    covid19-min.jpg